Comment réussir l’isolation de son van ?

L’isolation d’un van : les contraintes

Nous allons tout d’abord rappeler le contexte : un van, c’est à la base une boîte de ferraille ! Il sera donc impossible d’éradiquer totalement les ponts thermiques. Il finira par faire chaud en été avec l’action du rayonnement solaire, et froid en hiver par le phénomène de convection thermique. Nous savons, nous brisons vos rêves de retrouver le confort d’une maison BBC ! 😉 Mais c’est avec cette base posée que nous allons vous conseiller pour réussir l’isolation de votre van.

Les conseils VanMania :

  • Si vous le pouvez, garez-vous à l’ombre l’été et à l’abri du vent l’hiver. Cela semble simpliste, mais c’est l’un des avantages du van de pouvoir être garé là où c’est le plus judicieux pour notre confort.
  • Évaluer la place disponible dans votre véhicule, et celle que vous destinez à votre aménagement et à vos rangements. Si vous mettez des tasseaux pour redresser les formes du van, cela va très vite vous limiter en termes de place à l’intérieur. A vous de voir, mais on vous aura prévenus ! 😉

Pourquoi l’isolation de son van est-elle importante ?

L’isolation de votre van est importante pour vous sentir bien à bord en toutes circonstances, que vous soyez grand voyageur ou itinérant occasionnel, que vous utilisiez votre van uniquement pour les escapades ou que vous l’utilisiez aussi pour la vie de tous les jours.

 

Les avantages de l’isolation :

  • Réduire les durées des effets de réchauffement et de refroidissement – nous appelons ça le déphasage – et ainsi maintenir une température intérieure plus facilement stable et favorable au bien-être, notamment grâce à des aérations.
  • On peut dire aussi que cela vous permettra d’économiser de l’énergie … Mais personne n’investit dans un système de chauffage sans isoler son Van, cette remarque sera plus reliée à la gestion de ces réserves en énergie !
  • Limiter le bruit. Un van isolé empêche les effets de résonance désagréables sur la route, ou à l’arrêt. Avec l’isolation phonique de votre véhicule, vous constatez la différence rien qu’en fermant la porte.
  • Préserver son intimité ! Et oui, l’isolation phonique vous offre l’intimité nécessaire à tout un chacun pour se sentir libre, et cela vous permet d’écouter de la musique sans gêner vos voisins ! Dans la limité du raisonnable vous n’êtes pas non plus dans un studio d’enregistrement 🙂

 

On recherchera donc un isolant avec de fortes capacités thermiques et phoniques.

Mais … peut-on isoler soi-même son véhicule ?

Oui, mais il faut bien s’y prendre, à commencer par le choix de l’isolant.

Isolant multicouche, Armaflex, laine de verre ou de roche, liège projeté… :...

Les isolants à mettre de côté

Premièrement, on n’oublie pas que l’on est dans un véhicule, soumis naturellement à de gros changements de température et surtout d’humidité. Donc, on ÉLIMINE tous les isolants qui supportent mal l’humidité. Ne songez pas à l’utilisation d’un pare-vapeur : l’humidité vient de l’intérieur (vous) comme de l’extérieur, nous vous conseillons de préserver votre énergie car la route est longue jusqu’à la finalisation d’un aménagement.

En terme technique on regarde le facteur de résistance à la vapeur est noté μ, épaisseur équivalente à la diffusion de la vapeur d’eau, Sd = μ x e

Pour vous donnez un exemple le Bitume, asphalte un matériau pour étanchéifier à un μ = 50000 soit un Sd = 1000 pour une épaisseur de 0,02m.

Deuxièmement, on met de côté les isolants qui ont tendance à se tasser. Prenons pour exemple la laine de verre : comme isolation dans une maison, elle aura une durée de vie moyenne de 15 ans. Dans un véhicule, au bout de quelques mois d’utilisation presque quotidienne, elle rendra votre isolation inexistante.

On préférera des panneaux semi-rigides à des rouleaux ou du vrac sur beaucoup d’isolants. Certains font pourtant l’exception, comme l’armaflex et le liège.

 

On a déjà fait un bon tri dans les isolants, rajoutons quelques critères.

 

Parce qu’on parle tout de même d’une isolation, nous allons parler rapidement de la conductivité thermique noté λ, elle est exprimé en Watt par mètre-kelvin, symboliquement W/(m.K) , plus elle est faible meilleur est l’isolant. Vous pouvez aussi retrouver la résistance R = e / λ, comme critère ou comme objectif à atteindre. N’essayez pas de respecter la RT2020 sans quoi vous aurez du mal à aménager votre véhicule par la suite.

L’aspect acoustique est aussi important dans le choix de votre isolant, et le sujet est large avec plusieurs variables. Nous simplifierons le sujet ici, car le van n’est pas une salle de spectacle ! Pour ce critère de taille, on regardera le coefficient d’absorption pondéré, donné en αw, compris entre 0 (il n’absorbe aucun bruit) et 1 (il absorbe tous les bruits). Malheureusement, vous ne trouverez pas toujours facilement cette donnée sur les isolants, nous vous conseillons donc de regarder la densité ou la masse volumique qui doit être élevée.

Les isolants phoniques ont aussi des propriétés thermiques. Nous recherchons donc le bon compromis entre les deux. Parmi les meilleurs, vous trouverez les isolants en liège et l’Armaflex, notamment grâce à une bonne installation directement collé aux parois.

Choisir si possible un isolant simple d’installation, car nous ne sommes pas tous des professionnels et certains isolants sont délicats à installer. Cela va directement exclure le multicouche, qui a eu son heure de gloire, mais qui reste complexe à installer, surtout dans un véhicule. Le liège peut en repousser plus d’un aussi, entre l’équipement et la technique pour le liège projeté, et les encollages pour les rouleaux, cela vous demandera un temps d’apprentissage et d’application. Pour résumer,  tout dépend de votre âme de bricoleur !

Maintenant qu’on a écarté une partie des isolants, regardons ceux que nous vous conseillons. Nous en avons sélectionné deux, et même trois ! Vous allez comprendre pourquoi !

Armaflex (ou K-Flex)

Cet isolant est une mousse élastomère flexible simple de mise en place surtout dans la version adhésive souvent notée Armaflex ST AD ou K-Flex ST AD. C’est un excellent compromis, et pour nous le meilleur rapport qualité/prix. C’est aussi le matériel que nous installons. Vous pouvez l’installer en 10mm ou 20mm, les deux sont efficaces.

Caractéristique techniques

Coefficient de conductivité thermique

λ = 0.033

Facteur de résistance à la diffusion de vapeur d’eau

μ ≥ 10000

Pour les anxieux, Ph neutre (7) pas de corrosion sur les parois en contact direct.

 

Liège projeté

Il y a d’autres moyens de renforcer l’isolation, notamment avec du liège projeté ou en rouleau collé, plus difficile à mettre en place et parfois moins esthétique. Avec une couche de 2 à 4 mm et une conductivité thermique plus élevée que les autres isolants , il est surtout efficace en tant qu’isolant phonique avec une bonne résistance à la diffusion de vapeur d’eau. Il sera souvent couplé avec un autre isolant comme le Biofib Trio qui lui sera un très bon isolant thermique.

Comment réaliser soi-même l’isolation de son van ?

Vous souhaitez réaliser vous-même l’isolation de votre véhicule ?

Nous vous décrivons les étapes pour les deux isolants conseillés.

 

Les 6 étapes pour isoler un van :

1/ Préparation du véhicule

  • Si votre van n’est pas déjà entièrement nu, il faut enlever les meubles, l’habillage, le plancher, toutes pièces existantes à bord du véhicule. Cela permet d’avoir accès à toutes les surfaces pour coller l’isolant.
  • Dégraisser le véhicule (en cas de salissures ou de visuels de cire) avec de l’acétone ou autre nettoyant

 

2/ La découpe

On découpe l’Armaflex ou le liège et son complément d’isolation, pour que chaque panneau épouse parfaitement la forme de l’emplacement où il va aller : fenêtre, châssis, montant, …

 

3/ Le collage

Une fois les morceaux autocollants découpés un par un, on les place sur les surfaces à isoler en appuyant fermement pour assurer une bonne adhérence sans bulles d’air emprisonnées.

 

4/ Le verrouillage

Sur la périphérie de l’isolant, on vient le verrouiller avec du scotch aluminium. Cela permet de sceller les joints entre les différentes pièces d’isolant, d’empêcher l’air de s’infiltrer et de s’échapper, cela renforce l’efficacité de l’isolation thermique. Le ruban en aluminium empêche l’humidité et les particules de pénétrer l’isolant, ce qui augmente ses performances.

 

5/ La pose de l’habillage des parois

Pour les panneaux d’habillage, on vient se visser dans les montants de la carrosserie avec des vis à tôle. Certains préfèrent des lithos qui permettent de redresser les formes du véhicule. Chez Van Mania, on préfère garder les formes pour conserver le maximum de volume utile dans l’habitacle.

 

Conseils et astuce pour l’isolation de son van

  • Mettre des gants pour vous protéger des coupures
  • Se munir de ciseaux et d’un cutter bien coupants
  • Faites des devis pour estimer le rapport qualité / temps / prix nécessaire à l’isolation de votre véhicule. Chez Van Mania, nous utilisons Armaflex pour son fort pouvoir isolant thermique et phonique. Forts de nos 12 années d’expérience dans l’agencement de véhicule, nous assurons une isolation pour 600 euros TTC.
  • Avant de couper votre panneau isolant, faites des gabarits en carton pour avoir la forme la plus proche possible de la réalité.

Point particulier sur les ponts thermiques

Vous ne pourrez pas tous les endiguer, mais vous pouvez regarder les solutions existantes pour les parties vitrées.

Pour isoler les surfaces vitrées, vous pouvez utiliser :

  • des volets isolants à ventouse ou magnétique de l’intérieur
  • des volets isolants extérieurs (verrouillés de l’intérieur) qui sont plus performants.

Autre possibilité : l’installation de baies double vitrage en plexi avec intégrés un store et une moustiquaire.

En résumé !

Isoler son véhicule est très important, car on augmente le déphasage, ainsi que les nuisances sonores. Cependant, il faut être réaliste, il n’existe pas de solution miracle qui vous donnera l’inertie d’une maison. Si vous êtes stationné à la montagne, il fera forcément froid à un moment donné, et il faudra penser à installer du chauffage.

 

Un bon équilibre entre isolation thermique et ventilation est essentiel pour créer un environnement intérieur confortable et sain dans votre van.

Vidéo

Découvrez nos autres rédactions